Roubaix vue d’en haut

Roubaix vue d'en haut intro VL

Du haut du campanile de la mairie, on a une vue imprenable sur notre ville. Imprenable et forcément historique tant les monuments-repères permettent d’en suivre l’urbanisation…. Tour d’horizon à 360 degrés.

Roubaix est fille d’industrie, on le sait. Il suffit de jeter un œil aux nombreux bâtiments et maisons construits fin dix-neuvième pour s’en convaincre. Fin dix-neuvième ? Pas intégralement quand même au vu du clocher de la Grand-Place…

Mais au fait, à quelle époque remonte Saint-Martin ?
photo intro2 VL

Face à l’hôtel de ville, la tour de l’église Saint-Martin découpe sa solide silhouette dans un décor rythmé par les anciennes usines.
L’église est une des survivances du bourg historique de la « ville aux roseaux » connue dès le Moyen-Age. Sa présence est bien attestée en 1169. Mais il ne reste rien du bâtiment roman originel.
De l’édifice du 15e siècle, il ne reste que l’actuelle tour de façade, laissée inachevée en 1571, et quelques colonnes de la nef. Les travaux de reconstruction entrepris par l’architecte Charles Leroy s’étendent de 1848 jusqu’en 1859. Deux nefs sont alors ajoutées ainsi qu’une façade monumentale de style néogothique donnant au sud, sur la place. L’intérieur est également restructuré et le chœur refait.
L’église contient notamment un remarquable retable en bois polychrome (1540), le retable de la vie de saint Jean-Baptiste, classé Monument historique depuis 1896.

L’avenue Jean Lebas : notre boulevard Haussmann
photo 01 VL

Percée pour conduire jusqu’à la gare – elle s’appelait alors rue de la gare -, elle a la même visée que les grands boulevards parisiens : structurer l’urbanisme, ouvrir la ville et témoigner de son essor industriel. Entre le style « Troisième République » de l’hôtel de ville et la grande gare-verrière ouverte en 1888, s’étend une superbe avenue, bordée de bâtiments de prestige et de florissants commerces de tissus.

Des ANMT aux Aviateurs

photo 02 VL

L’ancienne filature Motte-Bossut, reconvertie dans les années 1990 en Archives Nationales du Monde du Travail, tourne le dos à quatre tours emblématiques de l’urbanisme des années 1960. Grands immeubles de standing, les « Aviateurs » forts de leurs 55 mètres de haut, symbolisent une époque de démolitions où l’urbaniste faisait table rase du passé. Un tissu de maisons, dont la mythique rue des Longues Haies, a ainsi disparu au profit de grands ensembles, témoins des progrès du confort et de l’hygiène.

L’ex-grande poste devenue école

photo 03 VL
Construite dans les années 1920, avec son style néo-flamand, c’est la construction des grands édifices de services publics qui est retracée à travers elle. Vue d’en haut, ne dirait-on pas pour autant un couvent ou une église ? Elle se détache devant un immeuble d’habitation rose, la « tour du Théâtre », au style caractéristique des années 1970.
Fine et élégante, cette bâtisse côtoyait un temps le grand marché couvert où se trouve l’actuelle poste principale.

Collage urbain

photo 04 VL
L’immeuble d’angle situé sur le boulevard Leclerc datant des années 1920 est au premier plan d’une photo d’ensemble où l’on retrouve cheminée et fabrique du 19e siècle. C’est tout un pan du Roubaix résidentiel qui s’offre à nos yeux, où les usines désaffectées sont devenues des logements recherchés et où l’habitant a remplacé le travailleur. Le parc de Barbieux tout proche, est le poumon vert du secteur.
D’usines en universités : le LEA et l’ENPJJ

photo 05 VL
Ici on repère deux anciennes usines. L’une flamboie en rouge : c’est l’ENPJJ, Ecole Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, spectaculaire reconversion d’un bâtiment industriel. L’autre usine aménagée en appartements et un temps en locaux universitaires, avec sa tour qui abritait la chaufferie d’industrie est l’ex-LEA (Langues Etrangères Appliquées) est en instance d’une nouvelle reconversion…

Du haut de ce campanile, les siècles nous contemplent…

photo 06 VL
Puzzle architectural alternant entre le 19e et le 21e siècle, Roubaix est connue pour ses contrastes urbains, où usines, maisons de courées et de maîtres jouent le coude à coude. Une identité unique et remarquable, qui lui vaut depuis 15 ans le label national Ville d’art et d’histoire.

photo 07 VL

Roubaix Ville d’art et d’histoire, avec ses 42 bâtiments, maisons et églises inscrits ou classés Monuments historiques, se vit tous les jours au ras du sol !

Sources et liens utiles :
L’association des Amis de Saint-Martin organise régulièrement des visites de l’église.
L’Office du tourisme recèle de nombreuses propositions patrimoniales à découvrir sur :
www.roubaixtourisme.com

Et pour approfondir votre découverte urbaine :
www.ateliers-memoire-roubaix.com/que-reste-t-il-de-la-rue-des-longues-haies
www.ateliers-memoire-roubaix.com/de-la-poste-a-liut

Merci à M. Genno, guide d’un jour vers les sommités – sportives – de la mairie

Contributeur : V. Lenglet
Crédits photos: V.Lenglet

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *